Vous cherchez un syndic de qualité ?

MeilleurSyndic.com sélectionne gratuitement pour votre copropriété des syndics de proximité, triés sur des critères de professionnalisme, transparence, satisfaction client.

Votre allié dans la recherche d’un bon syndic

Le site Meilleursyndic.com a été conçu par un copropriétaire, à destination des copropriétaires, en collaboration avec des syndics qui se reconnaissent dans ses valeurs de transparence.

Lorsqu’une copropriété se met en recherche d’un nouveau syndic, les outils mis à la disposition des copropriétaires sont limités : bouche à oreille dont on connaît les limites,
annuaire de syndics type « Pages jaunes » , sites qui enregistrent les demandes de copropriétaires pour les revendre …. la garantie de trouver un syndic de qualité n’est pas assurée.

Meilleursyndic.com résout cette équation, en retenant comme critère la satisfaction client.Nous auditons régulièrement nos syndics pour vous garantir une parfaire fiabilité, et bannissons du site les syndics qui ne donnent pas satisfaction.
Etre sélectionné par Meilleursyndic.com, cela se mérite !

> Voir la charte d’engagement des syndics

Evaluez votre syndic !

Meilleursyndic.com innove et propose dans sa nouvelle version l’évaluation des syndics sélectionnés par Meilleursyndic.com.

A partir d’un questionnaire de satisfaction élaboré en partenariat avec des syndics, les copropriétaires peuvent attribuer une note à leur syndic, s’il fait partie des syndics sélectionnés par le site.
Le dépôt d’appréciations  sur la gestion de leur copropriété est également possible.
Avec ce nouveau module, qui vient compléter les autres fonctionnalités disponibles, les copropriétaires disposent ainsi de l’information la plus complète possible, au moment de choisir entre plusieurs cabinets de syndics sélectionnés par Meilleursyndic.com.

Ils nous ont fait confiance

 

Muriel

« Après l’horrible expérience avec Foncia, nous avons choisi sur le conseil de « meilleur syndic » le cabinet CDSA. Nous avions 2 ans de retard de réparations et de bonne gestion et au bout de quelques mois tout n’est pas encore résolu, ce qui est tout à fait normal,...

Actualités des syndics

Cabinet AGIA ( ex Cédric Paillas Immobilier) : en attente de retours clients

Nous venons de recevoir un témoignage que nous mettons en ligne, au sujet du Cabinet AGIA.

« Je vous remercie de bien vouloir publier mes interrogations sur la structures AGIA qui a remplacé Cédric Paillas Immobilier, avec les documents joints à ce mail.

Nous avions comme syndic Cédric Paillas Immobilier. Et on a eu un courrier comme quoi Cedric Paillas Immobilier a été racheté par AGIA (avec une valse des gestionnaires, comme pour faire patienter le temps que les dossiers ne se traitent pas…), mais en creusant on trouve la même adresse postale (61 rue Jouffroy d’Abbans) sur nos appels de fonds.

Chose « amusante », le lien qui renvoie vers la fiche société de progestion CLIQUER ICI renvoie sur la fiche AGIA. Vous la voyez la petite manipulation sur les fiches de société dont on change juste le nom ?
Autre chose amusante avec la page SOS Arnaques : elle remet en cause la crédibilité de Richelieu Immo en juin 2018.
En juin 2018, le nom de domaine agia.fr a été déposé, et 7 jours avant que Cédric paillas passe sous le giron d’AGIA, Valerie Audran, indiquée comme directrice de Richelieu Immo, devient Présidente d’AGIA.

Nous avons changé de syndic en 2017 et nous avons choisi la société Cédric Pallas Immobilier. La personne qui représentait cette entreprise est la personne qui est en photo sur ce lien : IL FAUT CLIQUER ICI

Il se faisait appeler M. Galant et avait le numéro de portable : 06 11 42 37 XX. Pour résumer, la personne qui se fait appeler M. Galant ne s’appelle pas ainsi, mais Cyrille Gr@ndclerc, et il se fait passer pour le gérant de trois sociétés (Proxiges, Progestion, Cédric Paillas Immobilier) qu’il présente comme des syndics sans qu’il soit lui-même habilité à gérer des immeubles.

Tous les sièges de ses activités, sous ses différents noms, pointent sur le 61 rue Jouffroy d’Abbans à Paris (17e). Toutes ses activités aboutissent à des comptes en banque situé au Crédit Agricole, 26 quai de la rapée à Paris (12e).

Les trois entreprises (Proxiges, Progestion, et Cédric Paillas Immobilier) ont toutes changées de propriétaire fin mars 2018 (les dénonciations des multiples identités de Cyrille Gr@ndclerc derrière ces entreprises ont eu lieu en janvier et en février 2018…). C’est une entreprise appelée « Richelieu Immobilier », domicilié dans la campagne dans les environs de Niort, et présidé par Jean-Claude Thorée, 72 ans au compteur, qui a été indiquée comme gérant des trois sociétés. « Richelieu Immobilier » a changé de forme juridique en 2014 : elle est passée en SAS et « Jean-Claude Thorée, gérant, a cessé ses fonctions » et est devenu président de la structure.

Il n’y a plus eu aucun mouvement jusqu’au 15 juin 2018, où le Président Jean-Claude Thorée nomme Valérie Thorée, épouse Audran, demeurant au 1 rue Henri Rousseau, 35770 Vern sur seiche » (coin de campagne à côté de Rennes), comme Directrice générale de « Richelieu Immobilier ».
Lien en CLIQUANT ICI

Est indiquée aussi la carte professionnelle « CPI 7501 2017 000 022 651 ». Si on vérifie cette carte sur le site de la Chambre de commerce et d’industrie, on découvre que c’est une carte attribuée à « Yann Severaud », de la société PROXIGES, société dénoncée dans les liens ci-dessus comme étant gérée par une seule et même personne qui change de nom selon les situations.

Le profil Linkedin montre que Valérie Thorée Audran est salariée à la Chambre de commerce et d’industrie d’Ile et Vilaine. C’est ICI QU’IL FAUT CLIQUER

La société AGIA est une SASU sans salarié. Le 8 avril 2019, elle fait encore suivre des tweets de la CCI d’Ile-et-Vilaine, qui l’embauche toujours. CLIQUER LA

Elle demeure bien au 1 Rue Henri Rousseau à 35770 VERN-SUR-SEICHE. Une question se pose : comment une femme, employée par la Chambre de Commerce et d’industrie d’île et Vilaine, demeurant dans la campagne à 20 kilomètres de Rennes, peut-elle gérer seule un parc d’immeubles à Paris, immeubles ayant été « gérés » par trois structures différentes (Proxiges, Progestion, Cédric Paillas Immobilier) ?

Que signifie le fait d’avoir la même adresse postale et la même banque que les sociétés que Cyrille Grandclerc gérait avec des faux noms ? Une chose est sûre aujourd’hui : Valérie Thorée Audran est la seule représentante légale et la seule personne qui est dorénavant notre unique interlocutrice dans les relations avec notre nouveau syndic.

Il faudra demander une pièce d’identité à toute personne qui se présente au nom de cette structure qui n’a aucun salarié… »