Menu Espace Membre

Liste noire des syndics

Toute personne nommée ou désignée sur meilleursyndic.com dispose d'un droit de réponse, sans préjudice des demandes de correction ou de suppression du message qu'elle peut adresser à la société Meilleursyndic.

La demande d'exercice du droit de réponse est adressée à reclamation@meilleursyndic.com. Elle est présentée au plus tard dans un délai de trois mois à compter de la mise à disposition du public du message justifiant cette demande.

"Je dénonce le service de syndic de Foncia Paris Rive Droite dans la tour Pariférique au 4 rue des cités, Aubervilliers.
Je suis propriétaire d'un studio au 18e et dernier étage qui n'est pas louable en l'état, tout en ayant terminé récemment des travaux de rénovation excellents, et ceci pour manque de chauffage dans l'appartement.
Un certain nombre d'interventions de purge des colonnes de chauffage ont eu lieu, avec un manque total de transparence dans la communication de la part de Foncia Courcelles (interlocuteur dédié).
Un mois s'est écoulé depuis la 1ère intervention et l'appartement est parfaitement rénové mais je dois constater une perte financière conséquente à cause du gel qu'on ressent dans l'appartement ... comment j'explique l'efficacité dans le recouvrement des 250€/trimestre au titre de charges communes vs ce service scandaleux dans cette situation qui ne dépend aucunement de moi??

J'essaye de contacter les bureau de rue Chauchat Paris 9 depuis des jours et à part me renvoyer avec arrogance d'un répondeur à l'autre je n'arrive à rien."
Qui a des news concernant l'administrateur Blériot.

Cela fait 3 ans qu'il s'occupe de la copropriété, mais elle a plutôt coulé que relevé.
GRATADE, à Levallois, a réussi le prodige d'avoir 70% des voix contre son renouvellement au sein du Carré VAUBAN, l'une des plus grandes copropriétés de Paris.

Son quitus lui a par ailleurs été refusé.

L'indigence de ses prestations, l'indolence de ses équipes, l'insolente nullité de son Président Yves GRATADE, sont à l'origine de cette Bérézina.

Restez à l'écart de GRATADE et restez à l'écoute, d'ici peu, de l'annonce de sa XXXXXX. 

Méritée !
Ayant eu à "subir" la gestion d'une copropriété gérée par le Cabinet NARDI de NICE, je tiens à ce que mon expérience avec ce cabinet serve d'avertissements aux éventuels futurs clients ou/et aux copropriétaires qui pourraient se libérer d'eux.

En effet, leur façon de gérer la copropriété est désastreuse. Alors que d'habitude, on pourrait penser que les Syndics forcent à des travaux d'entretien ou autres....Dans notre cas, l'immeuble affiche une triste mine faute de manque d'entretien et d'intervention pour les désagréments et abus de voisinage. Ils brillent par leur absence.

Par contre, lorsque vous vendez votre bien immobilier et que vous ne passez pas par leur agence , là un bras de fer et une ruine financière s'annoncent pour le vendeur d'un petit appartement !

En effet, pour un pré-état daté : 289.64 euros, pour un état daté : 450.79 et pour une actualisation : 225.40 SOIT : 965.83 EUROS pour un document ERRONÉ , mal rempli !!!

En prime : vous êtes mal reçus au téléphone, si vous arrivez à les avoir.

Soufflent pendant que vous leur faites part de votre requête et , raccrochent alors que la conversation n'est pas terminée.

Je crois qu'ils ont oublié QUI faisait leur salaire.

Vivement que l'état se penche sur les abus des syndics et, légifère à leur sujet.

Des cabinets comme NARDI devraient changer de métier.
STI - STEPHANE THOMAS IMMOBILIER SUR LA GRANDE MOTTE (34).

Ne fourni aucun document bancaire, spécialiste du compte non séparé.
Se croit au dessus des lois.
A éviter absolument.
Plusieurs copropriétés en font l'amère expérience
Deuxième témoignage contre SYNDIC de Paris en peu de temps. Le représentant du syndic, M. SANHAJ est injoignable par mail, par appelle et par message. Impossible de se déplacer dans ses locaux, le syndic bénéficiant d'une domiciliation postale.

Outre un comportement méprisant voir dangereux constaté par un médiateur de justice, aucun engagement n'est tenu. Sous peu que vous apportiez un peu de contradiction, ce syndic peut se montrer très menaçant. Il n'hésite pas a prendre en otage la quote part d'une enveloppe destinée aux copropriétaires pour résoudre des problèmes personnels avec ceux-ci.

Outre ces gros problèmes, la résidence est négligée. L'ascenseur est en panne depuis 2 semaines, le bouton du portail ne permet plus d'ouvrir la porte, les déchets s'accumulent dans les parties communes. Mais il reste injoignable.

Choisir syndic de Paris c'est choisir un syndic fantôme. Nous nous réservons le droit de poursuivre ce syndic en cas de non restitution de la quote part qui nous est dûe.

Non seulement a fuir en tant que syndic mais a fuir pour toute personne souhaitant un minimum de respect d'un professionnel payé par nos frais...
Aucun suivi, difficilement joignable, pas de transparence sur les comptes, contrats d'entretien essentiels non souscrits, des charges qui augmentent d’année en année, pas de relances sur impayés et j'en passe...
Le conseil syndical a dû tout gérer lui-même.
Ce syndic s'est fait une spécialité de se faire "imposer" par les promoteurs et d'empocher au maximum avant de se faire virer.
Un seul conseil si vous êtes acheteur d'un nouveau bien: demandez au promoteur le nom du syndic proposé.

Si c'est Advisoring, proposez absolument un autre syndic lors de la 1ere AG!!!

"Dauchez copropriétés a été mis en place par le vendeur de notre immeuble à la création de notre copropriété il y a un an. Nous sommes aujourd hui contraints de resilier le contrat pour :

- non respect des obligations contractuelles de visite de l immeuble,
- defaut d assurance de l immeuble,
- non déclaration de sinistre,
- defaut de contrats fournisseurs ou refus de communication au syndicat des copropriétaires des contrats,
- absence totale de gestion courante et d entretien.

La seule activité remarquable du syndic consiste en l envoi des appels de fonds avec une grande régularité.

La defense du syndic Dauchez consiste à justifier du poids important de la reprise d un immeuble. Pour info, immeuble de 10 lots avec 3 contrats principaux : nettoyage, chauffage et ascenseur.

A noter que le tarif du syndic est évidemment dans le haut de la fourchette."


Droit de réponse en date du 8 novembre à la demande de Monsieur Henri-Pierre CAMIZON, Président du Conseil d'Administration, Directeur Général, de la S.A DAUCHEZ COPROPRIETES 






 
Droit de  réponse en date du 30 novembre de la part du copropriétaire à l'origine du témoignage : 

« Je prends acte de la réponse en date du 8 novembre 2018 de la S.A. DAUCHEZ COPROPRIETES (ci-après désigné Le Syndic) qui ne fait malheureusement que confirmer sa méconnaissance totale de notre copropriété, principale motivation de la décision du syndicat des copropriétaires de révoquer Le Syndic à effet immédiat le 16 octobre 2018.
 
Sans commenter la forme de la réponse apportée par Le Syndic, je vous précise les éléments suivants :
 
§  Sur le non-respect des obligations contractuelles de visite de l’immeuble, je suis curieux de connaître par quel moyen Le Syndic entend apporter la preuve des trois visites réalisées et de l’envoi à tous les participants des comptes rendus écrits détaillés correspondants. Je n’ai connaissance que d’une seule visite pour laquelle je ne dispose que de mon propre compte rendu diffusé aux membres du Conseil Syndical.
 
§  Sur le défaut d’assurance de l’immeuble, je vous joins l’attestation d’assurance 2018 (pièce 1) produite le 4 juillet 2018 par Le Syndic. Vous pourrez constater que cette attestation d’assurance couvre la SGAM COVEA, propriétaire de l’immeuble jusqu’au 27 septembre 2017, et non le Syndicat de copropriétaires.
 
§  Sur la non déclaration de sinistres, Le Syndic ne relève qu’ « une fuite au niveau des WC de la loge (…) sans toutefois causer aucun dommages aux parties communes », alors que Le Syndic a été alerté en avril-mai 2018 de l’existence de trois fuites simultanées (WC, boutique RDC et appartement 1er étage) et de dommages qui s’étendent « au mur extérieur sur la cour, aux plinthes et mur de l’escalier entre les 1er et 2ieme étages et probablement au sous-sol » (pièce 2). Je précise qu’aucune démarche n’a été engagé par Le Syndic comme l’atteste la partie propriétaire des lots, en cause dans ces sinistres, COVEA Immobilier (pièce 3).
Toute relation avec le point précédent n’est probablement qu’une simple coïncidence.

 §  Sur le défaut de contrat d’entretien, vous trouverez en pièce jointe (pièce 4) une impression en date du 11 novembre 2018 de l’ Extranet mis à disposition du syndicat des copropriétaires. Vous constaterez que ne figure que deux contrats. J’ajoute que lors du contrôle des comptes le 4 septembre 2018 par le Conseil Syndical, Le Syndic n’a pas été en mesure de fournir les contrats relatifs aux factures acceptées et réglées au nom de la copropriété au bénéfice des sociétés ROUGNON (entretien chauffage) et ERI (contrôle toiture). 

§  Sur l’absence totale de gestion courante et d’entretien, vous trouverez en pièce jointe, à titre d’exemples non exhaustifs, des échanges relatifs à la conduite montante gaz (pièce 5), et à divers points de gestion et travaux courants (pièce 6) auxquels, à l’exception du marché de nettoyage, il n’a jamais été donné suite.

 Vous comprendrez que je ne puisse laisser la S.A. DAUCHEZ COPROPRIETES mettre en cause le témoignage publié sur votre site. »





 
Difficile de joindre par téléphone le syndic Advisoring Immobilier.

Pour ce qui est des mails, ils ne répondent même pas ou alors de nombreuses semaines après, après multiples relances.

Scandaleux !
"Cabinet Benedic Metz 

À fuir absolument.... 

Tenue de l immeuble désastreuse , fait réaliser des travaux inutiles par des entreprises non compétentes . 
Charges exorbitantes , factures des petit travaux chaque années etc .... 

Pv assemblées mal tenus, n'assume pas sa mission de défense de l intérêt de TOUT les copropriétaires. 

Bref pompe un Max d'argent pour un travail inqualifiable sauf avec un mot vulgaire....."